À bien y penser…

Comme la plupart des gens de ma génération (la “Génération X” comme on le dit souvent), j’ai grandi au sein d’une société québécoise qui tenait, tant bien que mal, à ses repères d’antant; entendons ici la province franco-catholique. J’ai été baptisé à peine trois semaines après ma naissance par un prêtre, fort heureusement, qui célébrait encore l’ancien rituel pour ce sacrement.  Je dis fort heureusement car Paul VI et sa cohorte de démolisseurs de la foi catholique, étaient entrain de fabriquer un nouveau rituel pour le baptême qui abolirait l’exorcisme prévu au début de ce rite. Bon je m’éloigne du sujet dont je veux traiter ici aujourd’hui mais j’essaie d’établir le contexte avant d’aller au coeur de celui-là.  Certes l’éducation de la foi (qui était toujours enseignée aux enfants par le biais de l’école), si on pouvait encore l’appeler ainsi tellement le respect du sacré et le contenu des “catéchèses” étaient plus souvent qu’autrement sinon carréments hérétiques étaient néanmoins très ambigües sur la doctrine catholique: le péché originel, le besoin des grâces sacramentelles pour demeurer en état de grâce, le paradis, le purgatoire et l’enfer, que pour nommer que ces points-là.  Sauf pour les protestants, les enfants de langue française, grandissaient dans un milieu plus ou moins catholiques tout celà dépendait naturellement des parents qui n’avaient pas tout carrément apostasiés de leur foi baptismale…

Tout ça pour vous exprimer que j’étais éduqué comme un catholique, en tout cas, comme on pensait l’être. Or ce n’est qu’à ma conversion en l’an 2000 que j’ai vraiment pris sérieusement en main ma vie de catholique. Première démarche: trouver l’absolution de mes nombreux péchés; renouer avec la vie sacramentelle et une vie de prière personnelle (en premier) et liturgique par la suite. Je ressentais aussi le besoin de faire une retraite, idée de me plonger encore plus à fond dans ma démarche personnelle de foi. J’ai alors suivi une retraite à un Foyer de Charité, oeuvre fondée par Marthe Robin, à Chateauneuf-de-Galaure en France. Pour faire une histoire courte le genre de retraite à laquelle j’avais assistée était en quelque sorte une catéchèse baptismale où on nous apprend, avec plus de détails, le Symbole des Apôtres. Je suis sorti de cette retraite avec une plus grande soif de la vérité. Je me suis donc mis à la recherche de livres plus dogmatiques en me donnant comme objectif d’apprendre les principes de la théologie catholique. J’avais aussi éprouvé un attrait à lire des livres sur les différentes spiritualités chrétiennes; la spiritualité carmélitaine (Ordre des Carmes Deschaussés–Saint Jean de la Croix, Ste Thérèse d’Avilla, Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, etc.) m’a touchée plus profondément. Mais ce ne fut qu’à partir de la lecture de ces oeuvres (des livres écrits avant la mort du Pape Pie XII) que j’ai pu constater l’énorme divergence dans la qualité de l’enseignement de la foi catholique avant et après la mort de Pie XII. Ce n’est qu’avec une lecture plus assidue et exhaustive de la théologie dogmatique, morale et sacramentale que je me suis mis à entretenir de sérieux doutes quant à la légitimité et l’orthodoxie de ce qui sort de Rome surtout après le “Concile” Vatican II.

Pourquoi ai-je pris le soin de vous faire part de ces appréhensions et de mon parcours? Pour la simple et bonne raison que j’ai remarqué, au fil des ans, que la quasi majorité des un milliard de catholiques sur cette planète ignorent leur foi, un point c’est tout. Bien sûr on va nous citer des textes des Pères de l’Église, de quelques papes avant le “bon pape” Jean XXIII, ainsi que faire mention, ici et là, de quelques écrits des saints; mais jamais au grand jamais, des textes qui remettent en cause aussi minimes soient-ils, les “dogmes” de Vatican II et des “réformes” d’après ce “concile” infâme.

Je termine par cette question: êtes-vous prêt à lire des Lettres Encycliques des papes du 18e, 19e et première moitié du 20e siècles ? Si oui, et je vous y exhorte fortement, vous verrez par vous-mêmes, je le souhaite, qu’à bien y penser…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s