Bienvenue sur Veritatem tuam !

“Emitte lucem tuam et veritatem tuam”. Tels sont les premiers mots après le Judica me (suivant le signe de la croix marquant le début de la messe de Saint Pie V). En français: “Envoyez votre lumière et votre vérité”. Votre vérité et non la mienne car il semble qu’aujourd’hui on juge de la vérité ou de la véracité d’une proposition par le nombre d’applaudissements (voir l’émission “Tout le monde en parle” animée par Guy A. Lepage et autres “talk-shows”).

Or sur ce blog, et ce à moins d’avis du contraire, je cède et céderai la place à la Vérité et à la vérité  avec une minuscule. Car il y a la Vérité telle que nous la reconnaissons dans les Saintes Écritures et la Tradition (donc avec un “V” majuscule) et l’autre, avec un “v” minuscule, telle qu’on la découvre avec la raison. Oui je ferai des commentaires sur des sujets d’actualités qui touchent de près ou de loin à la Foi catholique mais en ce qui concerne les jugements d’ordre théologique, dogmatique, liturgique et disciplinaire, je m’en réfère à la seule autorité compétente en cette matière: les papes et le Magistère de l’Église tant le magistère extraordinaire qu’ordinaire.

Aussi peut-être me demanderez-vous pourquoi ai-je fais mention du Missel du Pape saint Pie V? Paul VI n’a-t-il pas promulgué le Novus Ordo Missae en 1969? Oui mais la question se pose: en avait-il l’autorité? En fait le problème, et ce sera l’objet d’un futur blogue, c’est que les catholiques, en tout cas la grande majorité, ne se sont pas suffisament posés la question.  Certains m’accuseront certainement de “désobéissance” ou me qualifieront-ils de “rétrograde” ? Il faut savoir que l’obéissance aveugle ne peut être exigée que par Dieu seul; les hommes, même les plus haut-placés, ne peuvent en exiger autant de leurs subordonnés. Il est utile, ici, de se rappeler les sages paroles de saint Paul: “Il n’y a pas à s’étonner: Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donct pas étrange que ses ministres se déguisent aussi en ministres de la justice. Mais leur fin sera conforme à leurs oeuvres.” (II Co. xi, 14). Donc un homme vêtu de blanc et résidant au Vatican ne fait pas de lui nécessairement un successeur légitime de saint Pierre; en temps normal, oui, mais l’histoire le démontre que des imposteurs se sont déjà fait passer pour de légitimes successeurs…On juge donc l’arbre à ses fruits et les fruits de Jorge Mario Bergoglio (“François I”) sont pourris; la question des “papes” conciliaires fera aussi partie d’une série de blogue.

“La vérité vous rendra libre”…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s